L'Esperluette : le café, épicerie, cuisine solidaire

Un café, épicerie, cuisine solidaire et circulaire. Les habitant.e.s du quartier de Celleneuve de Montpellier s'organisent pour dév...

Un café, épicerie, cuisine solidaire et circulaire. Les habitant.e.s du quartier de Celleneuve de Montpellier s'organisent pour développer leur propre espace de vivre ensemble autour de l'alimentation.

"Un tiers-lieux solidaire co-géré par des personnes en précarité, des habitant.e.s, des professionnel.le.s (social, nutrition, cuisine…), des associations et des agriculteurs/trices locaux, un espace dédié à la vie de quartier, à la solidarité, à la lutte contre la précarité et les discriminations, à la lutte contre le gaspillage, à la convivialité, à l’insertion, à l’écologie et au lien ville-campagne, autour de l’accès au « bien manger » : bon, local et ensemble !"

C'est ainsi que l'équipe de l'Esperluette définit un projet initié il y a un an par les habitant.e.s du quartier réunis dans l'association éponyme. 

"Nous nous sommes rencontrés à l'école maternelle en tant que parents d'élèves", explique Pauline Scherer. "Pour ma part je suis sociologue et je travaille sur les questions de précarité alimentaire. Une autre est nutritionniste. Et puis il y avait une autre personne qui était intéressée pour monter un café associatif.

L’une des premières actions que nous avons faites avec les parents d'élèves a été d’organiser un couscous collaboratif au sein de l’école où chacun devait amener des ingrédients et pour lequel nous avons cuisiné tous ensemble.

L'idée est de rassembler les habitants autour de la question de l'alimentation. Qu'est-ce qu'on mange ? D'où ça vient? Comment prépare-t-on ? Qu'est-ce qu'on donne à manger aux enfants ? etc. A la fois mieux se nourrir pour nous-mêmes et pour la planète. 

Pour autant nous ne sommes pas dans une démarche d'éducation. L'idée est de faire les choses ensemble et essayer d’évoluer ensemble".

L'association revendique aujourd'hui quelque 110 adhérents.

"Cohabiter c'est bien mais faire des trucs ensemble c'est mieux"

Celleneuve, situé au nord de Montpellier, est un quartier "atypique composé d’un vieux village, de zones pavillonnaires, de nombreuses résidences, d’une ZAC…", explique l'association dans ses documents. 

"Une partie du quartier a été classée en zone prioritaire par la politique de la ville. Depuis quelques années les commerces et les locaux se vident, certains espaces publics sont devenus insécures. Tout cela fait courir un risque de dévitalisation"

A cela s'ajoute une réelle précarité économique, avec 36% des habitant.e.s de Celleneuve qui vivent sous le seuil de pauvreté, 

"Cohabiter c'est bien mais faire des trucs ensemble c'est mieux", estime Pauline Scherer. Via "un puissant vecteur de rencontres, de liens, de plaisir, de partage, de culture" : l'alimentation. 

Entre actions de rue et galop d'essai


Si le projet central reste le café, épicerie, cuisine solidaire, L'Esperluette entend aussi investir l'espace public autour de la cuisine de rue. 

Comme le 5 octobre dernier, par exemple, où l'association avait mobilisé un camion cuisine et un four à pain mobile pour cuisiner et partager ensemble. 

Pour valider la pertinence de ses actions, l'association a pris le soin (rare) de véritablement consulter les habitant.e.s. 

Et sur un panel de 134 habitant.e.s interrogé.e.s il apparaît notamment que : 

  • 77 % se disent prêts à s’engager bénévolement dans une association qui fait vivre le quartier
  • 36 % ne connaissent aucune association du quartier
  • 23% se sentent isolés (absence de relations humaines et de solidarité)
  • Près de 60% estiment qu’il manque de fêtes de quartier et de voisins

Forte de ses ambitions, l'association a testé le concept Esperluette grandeur nature, les 22 et 23 juin dernier, avec un café, épicerie, cuisine éphémère installé dans des lieux associatifs prêtés par une association et un ancien restaurant associatif (qui a fermé depuis).

Plus que concluant et de très bonne augure.



Et tout y était (les éléments ci-dessous ont été fournis par l'association, ndlr) : 

  • Le café convivial permettant de boire un café ou un verre et de participer à différentes activités proposées par des habitant.e.s. Un espace enfant avait également été aménagé. Les habitant.e.s étaient invité.e.s à inscrire leurs savoir faire et leurs envies, dans la perspective de mettre en place des échanges de savoirs et de services.
  • Un espace épicerie avec des légumes locaux proposés sur le mode du groupement d’achats. L'occasion également d'expérimenter le triple prix : un prix de soutien, un prix de revient, un prix solidaire, les personnes choisissant le prix qu’ils souhaitent payer en fonction de leur situation.
  • Une cuisine collective. Suite à une récupération d’invendus auprès d’un grossiste Bio, la cuisine a tourné tout le week-end grâce à la créativité des habitant.e.s qui ont apporté ou imaginé des recettes. L’ensemble des préparations ont été servies lors de l’apéro du samedi soir.

L'effet levier de la Fondation Abbé Pierre


"C'est une personne du quartier qui m'a parlé des micro-projets d'habitants de la Fondation Abbé-Pierre (des financements de 500 à 3 000 euros, ndlr). J'ai donc contacté la Fondation à Montpellier. 

Rachel Lambert, à qui j'ai expliqué tout le projet, m'a conseillée d'aller plutôt le présenter directement au secteur Promotion des Habitants de la Fondation.

Nous avions parallèlement fait des demandes de subventions à la mairie et à la communauté d'agglomérations. 

Quand nous avons eu la réponse à la Fondation, j'ai envoyé un mail à l'élu qui suivait notre dossier à la mairie. Il a dit qu’il allait, en conséquence, suivre ça de plus près. 

Le fait que nous ayons la Fondation à nos côtés a eu un effet direct quant à l’attention que la ville nous porte désormais. Et cela va sans aucun doute nous aider pour décrocher un soutien de la ville. Et peut-être de la communauté d'agglomérations", explique Mme Scherer.

C'est en tout cas tout le mal qu'on leur souhaite...

Pour contacter l'association :

Association L’Esperluette
4 rue Marcellin Albert
Quartier Celleneuve
34080 MONTPELLIER
Contact : esperluette.celleneuve@gmail.com
Tél : 06.64.10.82.89



Related

Secteur Promotion des Habitants 9188737214962798303

Publier un commentaire

emo-but-icon

Rechercher dans ce blog

Les acteurs de terrain soutenus par la Fondation Abbé Pierre

Des contenus à partager

Les plus consultés

Découvrez le Secteur Promotion des Habitants

item