VRAC (Vers un Réseau d'Achat en Commun)

Vers un Réseau d'Achat en Commun. Acronyme : VRAC . En groupant des commandes, en réduisant les intermédiaires, en favorisant les pr...


Vers un Réseau d'Achat en Commun. Acronyme : VRAC. En groupant des commandes, en réduisant les intermédiaires, en favorisant les producteurs locaux, l'initiative permet à des habitants de quartiers populaires de consommer des produits de qualité sans bourse déliée. 


Boris Tavernier, coordinateur du projet, nous explique le concept et l'origine de VRAC, lancé en 2014 sur l'agglomération lyonnaise. L'association compte désormais 6 groupements d'achat, bientôt 8 et augurons encore d'avantage.





De bons produits locaux, bio ou issus du commerce équitable à quasi prix coûtant ? Explications :





La toute récente vidéo de l'association résume bien à elle-seule toute la démarche, l'engouement et les dynamiques qu'elle peut susciter parmi les habitants.



Zaïneb, du quartier de Noirettes à Vaulx-en-Velin, au départ un peu sceptique, nous raconte sa rencontre avec VRAC.





Pour Amalia, du quartier de la Duchère à Lyon, manger mieux et plus sainement sans se ruiner, la chose aurait été impossible sans VRAC.





Parmi les clients, nombreux sont désormais de fervents adaptes de VRAC. Pourquoi ? Amaria et Zaïneb nous expliquent qu'elles se sont senties considérées, en tant qu'habitantes des quartiers difficiles et que le projet participe à redonner de la dignité à des lieux souvent stigmatisés.





Amaria, qui tient par ailleurs son propre blog sur sa cité, constate que VRAC, parce que installé dans les quartiers mais ouvert à tous, favorise une mixité sociale qui aide à dépasser les préjugés.






Le succès de VRAC, à en croire les beaucoup, tiendrait à aussi à la posture, à la pédagogie et à la bienveillance de Boris Tavernier. S'il confie que cela fait 15 ans qu'il se bat "contre la malbouffe", il estime humblement qu'à travers VRAC : "on n'a pas la prétention de changer le monde. On fait juste notre part, et on essaie de le rendre un peu meilleur... en tout cas dans l'assiette et la consommation de tous les jours", ajoute-t-il dans un sourire.


Toujours est-il que l'association réfléchit actuellement à étendre ses services à des produits d'assurance ou de téléphonie. Toujours dans la perspective d'en démocratiser l'accès.


VRAC, Boris Tavernier, courriel : boris@vrac-asso.org Tél. : 06 52 89 56 56


Related

VRAC 5138552086349199539

Enregistrer un commentaire

emo-but-icon

Rechercher dans ce blog

Les acteurs de terrain soutenus par la Fondation Abbé Pierre

Des contenus à partager

Les plus consultés

Découvrez le Secteur Promotion des Habitants

item